L’essor du vin bio en France

Comme le soulignent les producteurs eux-mêmes, les vins bio cumulent toutes les qualités. Ils sont vrais, authentiques, bons et accessibles. Tour d’horizon.

Le vin bio est un vin de qualité comme l’atteste les nombreuses médailles obtenues par des vignerons bio dans les concours de vins conventionnels. Les vignerons bios sont dans une démarche active de recherche de la qualité et de production de vins exprimant le potentiel de leur terroir.

Une démarche exigeante

Pour obtenir la certification vin bio, chaque producteur doit se plier à la garantie rendue obligatoire par la réglementation européenne (CEE 2092/91) du 24 juin 1991 qui impose :

-d’avoir notifié son activité à l’Agence Bio ;

-de cultiver les vignes sans produits chimiques de synthèse (engrais, pesticides) ;

-de mettre en œuvre les règles de l’Agriculture Biologique pendant trois ans avant de pouvoir mentionner sur l’étiquetage la mention « vin issu de raisins de l’agriculture biologique ».

-d’être certifié par un organisme agréé. Le taux de contrôle des viticulteurs bio est actuellement un des plus élevés de tous les modes de production agricoles. Les organismes certificateurs réalisent chaque année un contrôle obligatoire et de manière aléatoire un contrôle inopiné. En moyenne, une exploitation est contrôlée plus d’une fois par an.

Les vins issus de l’Agriculture Biologique portent sur leur étiquette le logo AB depuis le 1er juillet 2005 et la mention : « contrôlé par + nom de l’organisme certificateur »

Un produit accessible
Les écarts de prix entre produits conventionnels et produits bios se sont réduits pour le plus grand bonheur des consommateurs. Il est maintenant possible de trouver des vins bio dans différents circuits (cavistes, magasins spécialisés, grandes surfaces) à des prix très accessibles pour le consommateur. De plus, il est possible de trouver des vins bio dans quasiment tous les types de vins (blanc, rouge, rosé, effervescent, VDN),
toutes les appellations et tous les vins de pays.

Les vins bio au sein des vignobles français

Si le bio représentait 5 % de la surface agricole utile française fin 2015, 8,7 % des surfaces de vigne étaient conduites en bio (certifiées ou en conversion). [ fin 2013, la part du vignoble bio était supérieure à 10 % dans six régions : en PACA (16,6 %), en Lorraine (15,4 %), en Franche-Comté (14,0 %), en Alsace (13,7 %), dans le Centre (10,8 %) et en Rhône-Alpes (10,2 %) (source : Agence BIO) ] Cela fait de la vigne l’un des secteurs les plus dynamiques de l’agriculture biologique. Fin 2015, 5 176 exploitations cultivaient de la vigne (dont 4 799 avec du raisin de cuve), soit 2% de plus qu’en 2014,57 000 hectares étaient certifiés (+10 %) et 11 350 hectares en conversion (- 2 %).

La filière poursuit son développement avec plus de 150 nouveaux domaines engagés au premier semestre 2016.

Source: franceagrimer.fr (2005)